Archives de la catégorie Coeur

Je vous ai déjà parlé du don de sang. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez que c’est une chose qui me tient à cœur et que je donne mes plaquettes régulièrement. Aujourd’hui, c’est du don de moelle osseuse dont je veux vous parler, car c’est aujourd’hui que débute la semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle.

A cette occasion, une opération spéciale est menée dans les fac de médecine et de pharmacie. Demain, je parlerai de don de moelle dans une fac parisienne car je suis veilleur de vie.
Les veilleurs de vie, ce sont des milliers de gens qui sont inscrits au registre national des donneurs de moelle osseuse. Je ne sauverai surement jamais personne, mais il se peut qu’un jour on découvre que je suis compatible avec un receveur, une personne malade qui peut se trouver n’importe où dans le monde, et pas seulement en France (eh ouais, pas de frontière quand il s’agit de sauver une vie).

Alors c’est sûr, quand on parle de « moelle » ça fait penser à du cassage d’os et à des pieux et des marteaux. MAIS IL N’EN EST RIEN. Pour devenir un potentiel donneur de moelle osseuse, il suffit d’une prise de sang.
VOUS AVEZ TOUTES LES INFOS ICI.
De nombreuses maladies graves du sang peuvent aujourd’hui être soignées grâce à une greffe de moelle osseuse. Chaque année, ce sont 2000 malades qui en ont besoin.

Je vais faire simple et court : pour devenir donneur, vous pouvez :

  • soit vous pré-inscrire ici
  • soit faire comme moi et profiter de donner votre sang ou vos plaquettes pour vous inscrire

Petit rappel : un don de sang, ça prend 15 minutes. Un don de plaquette, 2 heures. On peut donner son sang tous les 4 mois, ses plaquettes tous les mois. Je ne le dirai jamais : c’est HYPER important, ça aide beaucoup de monde et ça permet de faire quelque chose de bien quand on n’a pas les moyens de donner autre chose. (Certains EFS sont même ouverts le samedi, zéro excuse !).

J’espère que vous vous sentirez un minimum concernés. Si vous voulez des infos, n’hésitez pas, j’attends vos questions. Et si VRAIMENT vous avez besoin qu’on vous tienne la main, on peut s’arranger pour aller donner ensemble 🙂

Toi aussi deviens Veilleur de Vie

Publicités

On y est. Un an tout juste. Pendant un an j’ai redouté cette date. Normal, je pensais que je serais morte depuis. Mais non, le temps a fait son œuvre, j’ai pleuré, j’ai souffert, j’ai hurlé, j’ai maudit. Et puis j’ai appris à revivre.

Il parait qu’il faut vivre une année entière pour faire son deuil. Le temps de repasser par toutes les étapes vécues. Et puis on y pense moins.
C’est l’anniversaire de mon frère aujourd’hui. Comme tous les 11 novembre. Je me disais que je serais marquée à vie par cet événement, que la fête serait toujours un peu gâchée. Et puis ce matin j’ai ouvert les yeux, et j’ai pensé à mon frère. Pas à lui. Est-ce bien? Lui il va me détester pour ça. Me dire que notre histoire est morte, a disparue, n’existe plus. Mais il se trompe. Notre histoire je l’ai sur la peau. Rien ne me l’enlèvera. Moi je crois que là, le fait que ce n’ait pas été la première chose à me venir à l’esprit au réveil, c’est au contraire un signe qui dit « ça va mieux ». Je suis sereine. Je sais ce que j’ai vécu, je sais ce qu’il est dans ma vie.
Je suis juste rassurée de voir que ça ne me tue plus.

On sait où se parler des choses importantes. Il y est toujours en premier. Je pense que mon inconscient travaille à me faire avancer. Je me fourvoie sûrement en disant que tout, absolument tout va bien. C’est pas vrai. On n’est jamais totalement guéri. Les cicatrices n’existeraient pas si c’était le cas. Mais je vais mieux, certainement mieux que lui, et j’essaye d’arranger les choses même si ça ne lui plait pas.

Un an donc. Personne ne le remplacera jamais vraiment, mais ça va mieux.
Déjà un an.

Un an.
Un week end.
Des amis.
Des larmes.
Le retour.
Le désespoir.
La trahison.
Le vide.
Réapprendre. Tout.
Oser. Tenter.
Une nouvelle vie.
L’expérience.
L’espoir.
Le départ. A nouveau.
Des larmes. De rires.
Les amis.
Le week end.
Un an.

La boucle.