La vraie vie, les soucis, les joies. Ces choses qui font que je m’énerve et m’émeus avec plus ou moins d’enthousiasme. Les coups de gueule quotidiens. Tout ça, dit à ma manière, celle qui interpelle et fait rire.

Deux décennies complètes de vie + une troisième en cours pour en arriver à ce que je suis aujourd’hui : deux cultures, un caractère plus que trempé et un milliard d’insultes. (NB : l’exagération est un phénomène social très développé chez moi du fait d’une des deux cultures en question. La seconde s’exprimant presque exclusivement au travers de particularités physiques).

Une légende dit que les contrariétés sont néfastes. S’énerver serait mauvais pour la santé. Moi, je trouve ça au contraire très bon. Tellement bon qu’en plus d’écrire pour me défouler, j’écris en m’énervant, sorte d’inception de l’exutoire du cerveau.

Je l’ai dit plus haut : tout est dans la manière. Râler, jurer, être grossier ? Oui, mais avec la manière.

Update : J’avais écrit toutes ces conneries en 2011. J’étais jeune. Pardon.

photo : Davidous

Publicités